C'est en partageant votre problème que vous réussirez à le minimiser

L'importance de la communication

Vous n'êtes pas le seul à vous sentir gêné par votre psoriasis. En fait, dans le cadre d'une enquête récente1, 73 % des personnes atteintes de psoriasis se sont dites gênées par leur maladie. Ces inquiétudes et ces soucis sont très fréquents. Il est donc important de réfléchir à la façon de les apprivoiser et de veiller à ce qu'ils n'affectent pas votre qualité de vie.

Il est tout à fait naturel de se sentir angoissé

Malheureusement, les sentiments d'angoisse et d'embarras peuvent inciter les personnes à essayer de dissimuler leur psoriasis. Bien que compréhensible, cela peut s'avérer fatigant sur le plan émotionnel.

Si éviter les situations anxiogènes (nager ou serrer la main d'une personne) semble être une stratégie raisonnable, les bienfaits peuvent être de courte durée. Plutôt que vous apaiser, le soin que vous mettez à éviter ces situations peut accentuer vos inquiétudes concernant votre apparence et vos angoisses.2

Dissimuler votre psoriasis peut également avoir des répercussions importantes sur votre santé. Si vous couvrez toujours votre peau avec de longues manches, des pantalons et des écharpes, non seulement vous risquez d'avoir trop chaud l'été, mais votre peau sera également moins exposée à la lumière du soleil. Or, à petites doses, cette dernière peut être bénéfique pour votre psoriasis.3

Conserver le lien

Il est primordial de bénéficier du soutien émotionnel dont vous avez besoin et de rester proche de votre entourage, plutôt que d'essayer de gérer seul votre maladie. S'il peut s'avérer difficile d'aborder le sujet, vous constaterez qu'il peut être très bénéfique d'évoquer votre psoriasis avec vos amis, votre famille, vos collègues et votre employeur. Vous élargirez notamment votre réseau de soutien, évoluerez au contact de collègues compréhensifs et bénéficierez d'une meilleure qualité de vie chez vous.

Si vous décidez de parler de votre psoriasis avec d'autres personnes, voici quelques situations courantes et quelques conseils sur la façon de les gérer :

Éviter les malentendus

Il est possible que les personnes ne comprennent pas votre maladie. Certaines personnes peuvent même s'inquiéter à l'idée de contracter la maladie. Rassurez-les en leur expliquant que cela est impossible et en leur présentant la maladie de la façon la plus simple qui soit.

Vous pouvez par exemple leur dire la chose suivante : « Vous savez peut-être que la peau se renouvelle en général toutes les trois à quatre semaines. Dans mon cas, ma peau travaille trop rapidement. Elle se renouvelle tous les trois à quatre jours et les nouvelles cellules cutanées n'ont pas le temps de se développer correctement. D'où son aspect irrité et squameux. »

Le psoriasis n'a rien de honteux et si vous expliquez votre maladie aux autres, vous leur permettez de mieux la comprendre. Et ces personnes seront plus à même de vous apporter leur soutien.



Évoquer le psoriasis avec votre conjoint

Quelles que soient vos relations avec une personne, il est toujours difficile pour elle de savoir exactement ce que vous endurez. Aussi difficile que soit la communication, favoriser la compréhension de votre conjoint s'avérera très bénéfique pour la prise en charge efficace de votre maladie. Votre conjoint ne s'en sentira que mieux car il saura alors comment vous apporter son soutien, que ce soit d'un point de vue pratique ou sur le plan émotionnel.

Obtenir le soutien de votre famille

Le psoriasis peut avoir des répercussions sur votre vie de famille. Vous pouvez solliciter davantage les membres de votre famille, par exemple pour vous aider à appliquer les traitements topiques. Vos loisirs peuvent également s'en trouver affectés si vous ressentez le besoin d'éviter les lieux publics tels que les piscines. Toutefois, le psoriasis ne doit pas gâcher votre vie de famille. C'est en faisant preuve d'ouverture que vous mettrez vos proches dans de meilleures dispositions vis-à-vis de votre maladie.

Expliquer votre psoriasis à vos collègues

Le psoriasis peut influer sur votre vie professionnelle de bien des façons, de la difficulté à gérer la curiosité de vos collègues vis-à-vis de vos plaques à vos absences dues aux poussées de la maladie en passant par votre détresse sur le plan émotionnel. Il est donc important d'anticiper les problèmes potentiels et d'informer vos collègues de votre maladie.

Une fois que vous avez pris la décision de leur en parler, réfléchissez bien à ce que sous souhaitez et ne souhaitez pas dire. En règle générale, il est préférable d'utiliser un langage simple. Insistez sur les points suivants : vous gérez la maladie, elle n'est pas contagieuse et elle n'a aucun impact sur votre investissement dans votre travail.

Un réseau de soutien plus vaste

Le psoriasis n'a rien de honteux et si vous expliquez votre maladie aux autres, vous leur permettez de mieux la comprendre. Et ces personnes seront plus à même de vous apporter leur soutien. Si cela est loin d'être facile, cela peut vous aider à garder le sens des proportions. Très peu de personnes sont absolument satisfaites de leur corps et rares sont celles qui n'ont jamais ressenti un sentiment de gêne ou d'angoisse.

S'il vous appartient de décider à qui en parler, vous serez agréablement surpris par les réactions positives de votre entourage.

Vous voulez en savoir plus?