Un but : soulager les symptômes

Description et fonctionnement des options de traitement du psoriasis

Il existe différentes options thérapeutiques pour prendre en charge et soulager les symptômes du psoriasis. Votre médecin vous aidera à trouver le traitement qui vous convient le mieux.

En général, les traitements sont divisés en quatre catégories. 
  • Traitements externes (topiques): produits appliqués sur la peau tels que des crèmes, des gels ou des pommades.
  • Photothérapie et climatothérapie: traitement par exposition à la lumière, soit aux rayons ultraviolets, soit à la lumière du soleil.
  • Traitements internes (systémiques): médicaments administrés par voie orale ou par injection. «Systémique» signifie que le traitement agit sur l'ensemble de l'organisme et pas seulement sur une zone cutanée locale.
  • Traitements biologiques: ces médicaments produits par biotechnologie constituent un type particulier de traitement systémique. Ils sont administrés en général par injection, ils ciblent une partie spécifique du système immunitaire.

infograpic
Traitements topiques
Inclut des produits appliqués sur la peau, tels que des crèmes, des gels ou des pommades.

Traitements externes (topiques)

Les médicaments topiques sont des produits appliqués directement sur la peau, typiquement des crèmes, des gels ou des pommades. Si vous souffrez d'un psoriasis léger à modéré, votre médecin commencera généralement par vous prescrire un traitement externe. S'ils sont correctement utilisés, les traitements topiques sont très efficaces. En général, ils produisent moins d'effets secondaires que les autres formes de traitements.

Traitements externes sur ordonnance

Ces médicaments comprennent les corticoïdes, les analogues de la vitamine D, l’acide salicylique et l’urée. La majorité des produits sont disponibles sous différentes formes, comme par exemple en crème, gel ou pommade. Certains hôpitaux administrent du dithranol ou du goudron de houille. Corticoïdes topiques (cortisone, stéroïdes): les hormones stéroïdiennes sont produites dans l’organisme par les glandes surrénales. Les stéroïdes aident à éliminer les squames et atténuent les gonflements, les irritations, les rougeurs et les démangeaisons. De nombreux produits sont disponibles, avec des corticoïdes de type et d'intensité différents. Il existe de nombreuses formulations. Plus les médicaments sont puissants, plus vous devez être prudent en cas de traitement prolongé. Parmi les effets secondaires lors d’utilisation à long terme, citons un amincissement de la peau, une vulnérabilité accrue, des vergetures, des rougeurs et une dilatation des vaisseaux sanguins en surface. D'une façon générale, vous devez éviter d’utiliser des stéroïdes puissants quotidiennement sur une longue période. Si toutefois cela s'est produit, vous devez consulter votre médecin avant d’interrompre le traitement. Un arrêt brutal peut avoir un effet dit de rebond et entraîner une poussée virulente du psoriasis.
  • Analogues de la vitamine D3: la vitamine D3, comme le calcitriol ou la vitamine D3 de synthèse appelée calcipotriol ou le tacalcitol, peut contribuer à ralentir la croissance des cellules épidermiques, aplanir les lésions et éliminer les squames. Irritations cutanées, sensation de picotements et de brûlures figurent parmi les effets secondaires courants.
  • Association de stéroïdes et d'analogues de la vitamine D3: les associations fixes de ces principes actifs se déclinent actuellement en pommades et en gels et combinent les propriétés thérapeutiques des stéroïdes et des analogues de la vitamine D3. Elles permettent de ralentir la multiplication des cellules épidermiques, ainsi les rougeurs et les démangeaisons régressent. Parmi les effets secondaires, citons des démangeaisons, des éruptions cutanées et une sensation de brûlure.
  • Acide salicylique: l’acide salicylique agit comme un agent «kératolytique». Cela signifie que la couche cornée de l'épiderme (composée de kératine) est dissoute ou détruite. Ce principe actif est souvent combiné à d'autres traitements. Les produits kératolytiques aident à desquamer la peau et permettent ainsi une meilleure pénétration des autres principes actifs. Parfois, ils induisent une irritation de la peau.
  • Goudron de houille: les shampoings et solutions à base de goudron ralentissent la croissance rapide des cellules épidermiques, et atténuent inflammation, démangeaisons et squames. Toutefois, les produits à base de goudron peuvent provoquer des rougeurs et irriter la peau. En outre, ils tachent les vêtements et le linge, et colorent les cheveux. Ils rendent également la peau plus sensible à la lumière du soleil. Il est donc important d'utiliser un écran solaire en cas d’exposition au soleil et de s'exposer avec modération au soleil. Certains hôpitaux associent le goudron de houille à la photothérapie (schéma de Goeckerman par exemple).
  • Dithranol: cet ingrédient actif est un dérivé de l'écorce de l'araroba. Il est utilisé depuis plus de cent ans contre le psoriasis. Il permet de ralentir la croissance rapide des cellules épidermiques en cas de psoriasis en plaques. Mais il peut aussi irriter la peau, colorer les cheveux et les zones cutanées intactes, et tacher les vêtements et le linge. Il peut avoir un effet irritant sur la peau lorsqu'il est en contact avec des zones saines autour de la lésion. Par conséquent, il n'est quasiment appliqué qu'en milieu hospitalier.

Tous les patients souffrant de psoriasis doivent veiller à bien hydrater leur peau. Ainsi, l'application de lotions et de crèmes hydratantes doit faire partie des gestes quotidiens. Cela permet de maintenir l'élasticité de la peau et d'atténuer ainsi les crevasses, les irritations et les démangeaisons dues à la sécheresse.

Les traitements par exposition à la lumière naturelle et à des formes spécifiques de rayons ultraviolets peuvent améliorer significativement l'état du psoriasis


infograpic
Photothérapie sur ordonnance
Luminothérapie – soit les rayons ultraviolets ou les rayons du soleil.

Photothérapie et climatothérapie

La lumière du soleil a un effet positif chez de nombreux patients psoriasiques. Les traitements peuvent ainsi reposer sur une exposition systématique à la lumière du soleil (climatothérapie) ou à une lumière ultraviolette artificielle. Le traitement par exposition à la lumière (parfois appelé photothérapie) permet de traiter le psoriasis modéré à sévère. Le mode de fonctionnement du traitement par exposition à la lumière n'est pas précisément connu. On sait cependant que la lumière naturelle et des formes spécifiques de rayons ultraviolets peuvent améliorer considérablement l'état du psoriasis chez de nombreux patients. Ce type de traitement ralentit le renouvellement de la peau et a un effet positif sur l'inflammation. Il existe 2 types de photothérapie:
  • La lumière ultraviolette B (UVB): ce type de lumière ultraviolette est également présent dans la lumière du soleil. Elle pénètre dans la peau et contribue à ralentir la croissance des cellules épidermiques touchées. Lors d'un traitement par UVB, le patient est exposé à la lumière pendant une certaine durée et de façon régulière.
  • a PUVAthérapie (psoralène + UVA): la photothérapie peut également s'appuyer sur la lumière ultraviolette A. Ce type de lumière ultraviolette n'est efficace que s'il est combiné au médicament photosensibilisant psoralène. Ce dernier renforce l'efficacité de la photothérapie, ralentit la croissance excessive des cellules épidermiques, et réduit ou élimine les symptômes du psoriasis. Parmi les effets secondaires courants à court terme de la PUVAthérapie, citons les nausées, les démangeaisons et les rougeurs. Il faut éviter de s'exposer à la lumière du soleil après la prise de psoralène, au risque de développer des lésions oculaires ou de graves brûlures.

Les effets secondaires courants de la photothérapie sont des rougeurs, des démangeaisons ou une sécheresse de la peau après l'exposition aux UV. Certaines personnes éprouvent une sensation identique à un coup de soleil et peuvent même présenter une aggravation temporaire du psoriasis avant que la peau n’aille mieux. Il est important d’éviter les coups de soleil et de se rappeler que l’exposition excessive au soleil accélère le vieillissement cutané et augmente les risques de cancer de la peau.
infograpic
Traitements systémiques
Médicaments pris par voie orale ou administrés par injections. Ces traitements sont appelés systémiques parce qu’ils affectent le corps dans son ensemble et pas uniquement une surface de peau limitée.

Traitements internes (systémiques)

Les traitements « "Ssystémiquese »" signifie que le traitement agissent sur l'ensemble de l'organisme et n'est pas seulement appliqué sur une zone cutanée locale. Ces traitements sont administrés par voie orale ou par injection. Étant donné qu'ils agissent sur l'ensemble detout l'organisme, ils sont en général uniquement prescrits utilisés pour les formes plus sévères de psoriasis ou d'arthrite psoriasique.
  • Ciclosporine: cet ingrédient actif inhibe la réponse immunitaire de l'organisme. Il s'agit donc d'un agent immunosuppresseur. Il permet de ralentir la croissance de certaines cellules du système immunitaire. Il peut entraîner un certain nombre d'effets secondaires, parmi lesquels l'hypertension et une insuffisance rénale par intoxication. Il n'est utilisé que dans les cas plus sévères de psoriasis.
  • Méthotrexate: cette substance ralentit la croissance des cellules épidermiques et a en plus un effet modulateur sur le système immunitaire. se lie à un enzyme impliqué dans la croissance rapide des cellules et l'inhibe. Elle ralentit ainsi le rythme de la croissance cellulaire cutanée. Le méthotrexate peut être nocif pour le foie et les reins. Par conséquent, les patients doivent absolument faire l'objet d'un suivi étroit. Normalement, la consommation d'alcool et d'autres substances nocives pour le foie doit être évitée. En outre, le méthotrexate peut interagir avec certains médicaments. Vous devez donc consulter votre médecin si vous démarrez un autre traitement (anti-inflammatoire) ou si vous présentez des effets secondaires. Le méthotrexate ne doit pas être utilisé chez les femmes ou les hommes qui projettent d’avoir des enfants. Une contraception fiable doit être assurée pendant le traitement et jusqu’à 3 mois après son terme.
  • Acitrétine: il s'agit d'un analogue de synthèse de la vitamine A, qui. Elle rétablit une modèle plus normal de croissance cellulaire normale et qui est souvent utilisé en cas de psoriasis de typedans les types éerythrodermiques et pustuleux du psoriasis. L’acitrétineElle peut contribuer àpermettre de réduire les squames et l'épaisseur des lésions, ainsi que et l'inflammation. Elle est parfois combinée à la photothérapie. L'acitrétine peut induire également plusieurs effets secondaires. Les femmes doivent éviter une grossessedoivent éviter une grossesse pendant au moinsinimum deux ans après le traitement. car cette substance peut être à l'origine de graves malformations.
  • Aprémilast: ce principe actif contribue à réduire les facteurs inflammatoires dans les cellules inflammatoires. Il est utilisé lors de psoriasis modéré à sévère ou lors d’arthrite psoriasique, lorsque les patients n’ont pas répondu à un traitement antérieur, ne l’ont pas toléré ou ne sont pas autorisés à l’utiliser. La dépression étant l’un des effets secondaires possibles, il est important d’informer votre médecin si vous avez des antécédents de dépression et de pensées suicidaires. Pendant le traitement, une méthode de contraception fiable est indispensable.

Traitements biologiques
Les agents biologiques sont un type particulier de traitement systémique – généralement administrés par injection – qui cible une partie spécifique du système immunitaire.

Traitements biologiques

Les traitements biologiques constituent la toute dernière classe de médicaments ciblant des zones spécifiques du système immunitaire. Il s'agit de traitements à base de protéines administrés soit en sous-cutané, soit par voie intraveineuse, directement dans la circulation sanguine. Ils bloquent des protéines spécifiques dans le système immunitaire, 14 telles que le facteur-alpha de nécrose tumorale (anti-TNF), ou les interleukines 12 et 23 (anti IL 12-23).

Les traitements biologiques sont très coûteux. En général, ils ne sont administrés qu'en cas de psoriasis modéré à sévère. Les principaux effets secondaires sont un risque accru d'infection dû à l'affaiblissement du système de défense immunitaire. Autre élément important: certains vaccins ne doivent pas être administrés pendant le traitement. Si vous devez vous faire vacciner, indiquez à votre médecin que vous êtes sous traitement biologique.

Parmi les autres effets secondaires courants, citons une réaction au point d'injection. Dans certains cas, les patients peuvent présenter des effets secondaires plus graves. Si vous présentez des effets secondaires, quels qu'ils soient, n'hésitez pas à consulter votre médecin.

Vous voulez en savoir plus?